Première étape de notre périple dans le Luberon et les Alpilles qui comprend la visite d'un musée de la lavande et du village de Lacoste.

Coustelet et son musée de la lavande

     

Nous débutons la balade par la visite du musée de la lavande à Coustelet dans le Parc naturel régional du Luberon qui présente une superbe collection d'alambics à lavande en cuivre rouge dont certains datent du XVIe siècle.

Au fil de la visite, nous savons tout (ou presque) sur les différentes lavandes, en particulier la lavande fine et le lavandin.
Et en effet, elle permet de redonner toute son importance à la lavande fine, fleuron de ce produit et plante endémique provençale.

 
   Un alambic mobile                                      Un alambic dit "à concrète"

Le musée possède plusieurs collections liées à la lavande comme des alambics, de production de l'huile essentielle, du XVIIe siècle à l’époque contemporaine, du matériel agricole qui concerne la culture et la cueillette de la lavande ainsi que des costumes traditionnels ou des objets plus rares comme cette roue Garnier datant de 1902.

          
Quelques gouttes de lavande...           Alambic mobile

Le village de Lacoste

      

Lacoste, le château du marquis de Sade. En fait, aucune odeur de soufre persistante et le « divin marquis » n’y fit guère plus qu’un séjour, même s’il déplora son démantèlement pendant la révolution.  Il n’en restait que des ruines quand le couturier Pierre Cardin le racheta en 2001 pour peu à peu procéder à son relèvement.

      

Chouette montée jusqu’au château, à travers les ruelles pavées et sinueuses qui offrent d’un côté une superbe vue sur Bonnieux et le Luberon. Elles sont parsemées de vitrines dédiées à la mode, ouvertes dans les façades des nombreuses maisons que Pierre Cardin a rachetées dans le village.

        


Y aurait-il un OVNI dans le ciel provençal ?

Voir aussi la seconde partie du périple Arles et les alpilles --

<< Christian Broussas – Balade luberon - 4/10/2018 © • cjb • © >>