Drapeau ukrainien

Mon Dieu, que dire de ce Poutine
Qui se plaît à jouer les Staline,
Espèce de tsar, homme de rien
Bien calfeutré au sein du Kremlin.

Temps d’hiver au printemps
Qui crucifie les gens,
Répand partout la peur
Et qui sème la mort.

Temps de feu et de fer,
Au ciel zébré d’éclairs,
Aux terribles missiles
Qui vous changent en fossiles.

Tu veux être le roi de la schlag,
Pouvoir ressusciter le Goulag,
Aujourd'hui, tu me fais de la peine,
Aujourd’hui, j’ai mal à mon Ukraine.

C’est un temps irréel
Aux lendemains cruels
Qui assombrit le ciel,
Aux armes mortifères,
Aux effets délétères.
Que j’ai mal à mes frères !

Tu te prends pour un as,
Tu casses, tu fracasses,
Dans ce climat de haine,
J’ai mal à mon Ukraine.

Tu voudrais ressortir la géhenne
Et revenir à Mathausen,
Y’a pas de doute, faut que ça saigne,
Oh, j’ai toujours mal à mon Ukraine.

      Monastère Laure de Kyiv Petchresk

Bouffe tout et grossit
Toi le Tsar de Russie,

Massacre tous nos rêves
Oui, et que tu en crèves !

Souviens-toi ô Russie
De ces hordes nazies
Canonnant Leningrad,
Détruisant Stalingrad.

C’est un si beau pays qu’on piétine,
C’est tout un peuple qu’on assassine,
Ta mégalo est trop dérisoire
Aujourd’hui, j’ai mal à mon espoir.

« Ô Liberté » chantait Éluard,
Liberté écrasée par tes chars,
Étranglée dans l’étau des carnages.
Non, « Il ne faut plus raser Carthage ».

J’accuse Poutine et tous ses sbires
De n'être rien que de tristes sires
Qui jettent leurs unités blindées
Sur des populations désarmées.

Je l’accuse avec ses militaires
De n’être que des fauteurs de guerre
Et sans foi ni loi, de perpétrer
Des crimes contre l’humanité.

   
Vue de Kiev                                               Kiev, cathédrale Sainte-Sophie

-------------------------------------------------------------------------------
<< Christian Broussas Ukraine © CJB  °°° 25/03/2022  >>
-------------------------------------------------------------------------------