Référence : Marc Dugain, Transparence, Éditions Gallimard, collection Blanche, 224 pages, avril 2019

                

« Le pouvoir des gérants d'internet est au-dessus de celui des nations. » Marc Dugain

Ça commence comme un polar.
Quelque part vers l’an 2120, la présidente française de Transparence, une société du numérique installée en Islande, est victime d’une tentative d’assassinat. Mais la police l’accuse de l’avoir mis en scène elle-même.

Pourtant, elle habite en Islande avec son mari et leur fils unique, une famille classique donc, à laquelle on n’a rien à reprocher.

Au départ, Transparence est une simple société collectant des données numériques sur les individus pour faciliter leurs rencontres amoureuses mais elle devient vite une entreprise stratégique qui s’apprête à mettre sur le marché le programme Endless, présenté comme si innovant qu’il permettrait de transplanter l'âme humaine dans une enveloppe corporelle artificielle.  Pour cela, la narratrice veut devenir le premier cobaye de l'expérience et pour cela, elle doit d'abord "tuer son enveloppe réelle".

     

Dans un monde menacé de réchauffement climatique, Transparence va devenir leader du secteur numérique et pourrait de ce fait jouer un rôle moteur dans le devenir de l'humanité.

Ce monde est de plus en plus dépendant de systèmes virtuels et de l’intelligence artificielle.  Ce roman d'anticipation qui nous propose une incursion dans le futur, en dit long sur les évolutions d’aujourd’hui et  les bouleversements dus à cette  révolution technologique.

           

Interview de Marc Dugain

Dans un livre précédent, L'homme nu, la dictature invisible du numérique, Marc Dugain disait qu’Internet et les nouvelles technologies nous font « perdre complètement notre vie privée parce qu'on devient totalement transparent ». De plus, il pense que les Américains voudraient bien pouvoir utiliser ces données stockées au départ pur des raisons commerciales.

Selon lui, le problème essentiel qui se pose est que « les géants de l'internet sont en fusion avec les services de renseignements américains. » Autrement dit, si un groupe comme Google fait campagne pour tel ou tel candidat, il a le pouvoir d’influencer grandement le déroulement des élections.  Il ajoute  :  « C'est déjà ce qui se passe et le président chinois avait eu cette phrase  "Le patron de Google est plus important que le président des États-Unis... le pouvoir des géants d'internet est au-dessus de celui des nations". »


*
Transparence -- La malédiction d'Edgar --
Avenue des géants --
* L'emprise 1 -- L'emprise 2 --



, Ces femmes-làXénia -- Les vivants et les morts --

<< Christian Broussas – Dugain- 3/05/2019 • © cjb © • >>