Référence : Stephen Bourque, Au-delà des plages. La guerre des Alliés contre la France, éditions Passés Composés, 414 pages, 2019

          

« Ce livre contient une sombre révélation : plus de 60 000 civils français sont morts sous les bombardements alliés pendant la libération de la France. »  Robert O. Paxton

Le second volet du titre peut surprendre : les Alliés de la France étaient donc aussi contre elle. Si les différentes péripéties des opérations militaires sont largement développées, l’auteur aborde ce qu’il appelle  les « dommages collatéraux », ceux qui montrent les effets d'une guerre totale qui ignorent ceux qui la subissent ont référence cachant bien que la mémoire des bombardements est toute autre en France.

En tout cas, c’est un ouvrage qui vient à temps pour le 75e anniversaire du Débarquement. On pourrait penser « encore un livre sur le débarquement », eh bien, s’il s’y réfère amplement bien sûr, il traite aussi de l’après débarquement, la période incertaine de la bataille du bocage puis la « course au Rhin ».
Très bien documenté, l’ouvrage nous entraîne sur les traces de la mise en œuvre de l’opération Overlord, des bombardiers « lourds » du Bomber Command de Harris et de la 9th USAAF de Spaatz.

        
Le débarquement                                                               Débarquement à ouistreham

Comme dans d’autres phases de la guerre, l’État-major militaire a privilégié la poursuite de la victoire à la sauvegarde des populations civiles. La Normandie en particulier a payé un lourd tribut à cette stratégie, en témoignent le nombre de morts et de blessés civils, les énormes destructions provoquées par les bombardements, des villes de la région comme Cherbourg, Caen ou Le Havre en partie anéanties.     

              
Stephen Bourque, Les 27 fusillés de La Bouvardière        
Déploiement de blindés dans le bocage

« Un livre important et perturbant. Après sa lecture, l'opération Overlord ne sera plus jamais vue de la même manière. » Richard Overy

L’ouvrage part de la présentation d’une France occupée et du commandement du général Eisenhower. Les huit chapitres suivants sont consacrés aux grandes opérations  et cibles choisies comme l’opération « Crossbow » contre les V1 et les V2 et l’opération « Fortitude », la destruction des  ponts et des centres ferroviaires …

La définition de ces objectifs a donné lieu à des débats houleux comme le montre l’auteur à travers des exemples fort bien choisis et des témoignages pertinents  de civils qui subirent ces bombardements. Les chiffres concernant l’ensemble du territoire sont assez éloquents : au moins 57 000 Français sont morts sous les bombes entre 1940 et 1945, bombardements qui feront en outre près de 74 000 blessés et détruiront au moins 300 000 logements.

            
Autres ouvrages qui traitent de cette question

Tout ceci pose la question centrale de savoir si cette politique de "la terre brûlée" était vraiment indispensable  et aurait-on eu pu faire autrement. Cet ouvrage sert d’abord à se faire une idée plus précise de la situation telle qu’elle se présentait alors, sachant comme le soutient l’auteur que si Hitler avait su vraiment gérer ses réserves de Panzer-Division, même avec la supériorité aérienne alliée. Dans cette hypothèse, tous ces bombardements meurtriers n’auraient pas servi à grand-chose.

Autres fiches de mon site Autour de l'Histoire :
* Eric Branca, Les entretiens oubliés d'Hitler -- Dorothy Thomson, J'ai vu Hitler ! --
* Rosella Postorino, La goûteuse d'Hitler -- Pierre Péan, Ma petite France --
* Gilles Perrault, Les vacances de l’oberleutnant von La Rochelle -- Lambron, 1941 --
* La Résistance à Lyon -- Dr Ménétrel, éminence grise de Pétain --

<< Christian Broussas – Bourque - 10/04/2019 < • © cjb © • >>