13 janvier 2019

Élisabeth Filhol, Doggerland

Référence : Élisabeth Filhol, "Doggerland", éditions P.O.L/Gallimard, 352 pages, janvier 2019                  « Nous finirons par toucher les limites de ce que l’on pense illimité. » (Élisabeth Filhol) ­J'avais beaucoup aimé ses deux premiers romans, leur dimension sociale avec La Centrale qui obtint leprix France Culture-Télérama en 2010), abordant des conditions de travail des ­intérimaires de l’industrie nucléaire puis Bois II qui a comme sujet l'occupation... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :