L'emprise tome 2

 

Selon Marc Dugain, ce qui l'intéresse surtout dans cette description de la lutte pour le pouvoir dans nos sociétés contemporaines, c'est l'étude psychologique des êtres humains, les ressorts profonds qui ponctuent et expliquent leurs actes. Il voit dans cette lutte plus une volonté d'élimination de l'autre qu'un combat idéologique.
Ce combat cache en réalité une
soif inextinguible de pouvoir, une volonté absolue de domination qui nous renvoie en fait aux plus grands dictateurs du XXème siècle, Staline éliminant systématiquement tous ses adversaires ou Hitler réglant leur compte aux SA.

Dans une interview, il dit avoir été beaucoup influencé par le roman Le loup des steppes de Hermann Hesse le prix Nobel suisse-allemand, dont le héros ne veut pas d'un simple bonheur quotidien et se considère comme un « loup des steppes, » différent de ses semblables et de plus en plus solitaire.

    

Launay et Lubiak, les deux leaders du Parti, se livrent à une lutte sans merci en vue de l'élection présidentielle qui s'annonce difficile. Launay qui est donné favori par les sondages à cette élection présidentielle, a passé un accord avec Lubiak son concurrent direct, une espèce de pacte de non agression pour que leurs déchirements ne profitent pas à un tiers.

         
L'insomnie des étoiles -        L'homme nu -           Une exécution ordinaire

Mais Launay change de stratégie en décidant de soumettant au référendum une nouvelle constitution. C'est la guerre entre les deux hommes. Launay a un autre problème à régler : se libérer de l’emprise américaine. Les alliances de circonstance nouées avant l’élection se renversent, c'est la lutte déclarée entre services de renseignement...

Entretien avec Marc Dugain à la parution de son roman (extrait)

[Vous abordez] la manière dont se construit un homme politique...
Le parcours d’un homme politique n’est pas anodin. La comparaison est un peu osée, mais c’est comme le parcours des tueurs en série : il y a tout un profil psychologique derrière. Je m’explique : en politique, on ne se retrouve pas par hasard en première ligne. La politique est un combat qui demande des ressorts très forts, une énergie, une confiance en soi hors du commun. Ces gens n’ont pas particulièrement d’empathie, ils prennent des coups, ils en donnent, tout cela parce qu’ils sont bien décidés à être « l’élu ». Mais qui se lève chaque matin en disant « je veux être l’élu de soixante-six millions de Français » ?
J’observe ces gens qui nous gouvernent, mais qui arrivent difficilement à se gouverner eux-mêmes… J’étudie comment les haines se forgent, quel est leur rapport à la mort, à l’espérance de postérité. Et je les fais évoluer dans un contexte contemporain qui est, je crois, assez exact.

Vous introduisez deux personnages nouveaux, le docteur Stambouli et le journaliste Terence Absalon, qui, en contrepoint, incarnent l’intégrité et la sincérité…
Dans ce climat de guerre ultra violente entre Launay, devenu président, et Lubiak, son ministre des Finances, j’ai voulu créer ces deux personnages qui incarnent une forme d’espoir, parce que ces deux-là sont en quelque sorte génétiquement incorruptibles. Des gens comme ça existent réellement, et je trouve cela admirable.

       
L'affiche du film                                           Citation de Marc Dugain

Mes fichiers sur Marc Dugain 
* La malédiction d'Edgar -- L'emprise 1 -- L'emprise 2 -- Avenue des géants --
* Bibliographie de l'auteur --

Voir aussi
* Gérard Mordillat, Xénia -- Les vivants et les morts --

<< Ch. Broussas • Dugain L'Emprise 2 • ° Divonne ° © CJB  °° • 27/10/2018 >>