Le musée Sorolla à Madrid

Le Musée Sorolla, qui conserve l’ambiance originale de la demeure et l’atelier du peintre espagnol Joaquín Sorolla y Bastida (Valence, 1863 - Cercedilla, Madrid 1923), détient la plus importante collection de ses œuvres. Cette demeure d’artiste est l’une des plus complètes et des mieux conservées qu’on puisse rencontrer en Europe et le jardin qu’il a conçu est n exemple de quiétude dans la ville.

                    
Autoportrait 1909                                            Autoportrait 1904

Situé dans le quartier de Chamberí, le musée répond aux volontés de sa veuve Clotilde García del Castillo, qui en 1925 a légué ses biens à l’Espagne pour créer ce musée. Outre l’imposante collection de l’auteur, peintures et dessins, on trouve aussi une importante collection des objets que Sorolla a réunis au cours de sa vie.

         
Clotilde à la plage 1904                                   Clotilde au canapé 1910

Sorolla avait aussi rassemblé beaucoup d’œuvres qui complètent maintenant les fonds du musée: sculptures, céramiques, petite bijouterie, photographies anciennes ainsi que d'importantes archives avec sa correspondance privée.

              
Promenade au bord de la mer 1909                   L’heure du bain 1909

Le peintre est d’abord connu pour ses scènes de genre basées sur un réalisme qui  dégagent cependant un certain lyrisme, ainsi que des scènes de plage qui montrent bien sa maîtrise de la couleur blanche.

                      
Les enfants au bain 1908                                         Enfants à la plage 1910

Un voyage à Paris et en Italie lui permet de découvrir l’impressionnisme puis repart à Rome où  sa palette s'éclaircit avec les plages méditerranéennes, les enfants, les nus, les pêcheurs valenciens. Il se fait connaître alors en particulier avec Une autre Marguerite et Retour de la pêche : halage de la barque puis entre 1893 et 1909, Le baiser à la Relique et La vuelta de la pesca. Il sera définitivement consacré en 1906 dans une exposition parisienne à la galerie Georges Petit.

                  
La vente des melons 1890                                  Une autre Marguerite 1892

Plus tard, avant la grave attaque qui va le laisser paralysé en 1920, il réalisera de grandes compositions pour décorer l'Hispanic Society de New York, traitant les jeux et les costumes des régions espagnoles.       

              
            Ayamonte 1919 
[1]                                Les chercheurs 1897

En plus de la maison-musée Sorolla, il est aussi exposé à la Galerie nationale de Berlin, au musée d'art catalan de Barcelone, dans les musées de Venise et Madrid. Il fit des portraits du roi Alphonse et de la reine Victoria Eugénie d’Espagne.

              
Clotilde dans son jardin 1919         Clotilde en robe de soirée

Notes et références
[1] Ayamonte se situe à la pointe sud de l'Espagne, à la frontalière portugaise.

<< Christian Broussas – Sorolla - Divonne - 09/10/2018 <> © • cjb • © >>