Dior et l’impressionnisme à Granville

Comment comprendre la démarche de Christian Dior sans la relier à son intérêt pour l’art pictural et l’impressionnisme en particulier ?  L’exposition « Impressions Dior » avait traité en 2013 des liens étroits entre la Maison Dior et le mouvement impressionniste, de ses toutes premières créations en 1947 jusqu’à celles de Raf Simons en 2012.

          01       02                      
01 - Robe Dior en organdi bleu pâle, brodée de myosotis bleus et roses, 1953 - © Dior
02 - Dior, robe Rose Pompon en mousseline de soie imprimée de roses, 1952

Le musée Christian Dior fait dialoguer plus de 70 robes avec une sélection de chefs d’œuvre des maîtres impressionnistes, de Monet à Degas, de Renoir à Berthe Morisot… grâce à un ensemble de prêts issus notamment des collections des musées d’Orsay et Marmottan. Le superbe cadre de la Villa « Les Rhumbs » et de son jardin surplombant la mer, rappelle le recours au cadre naturel voulu par les impressionnistes, que Christian Dior a connu dans son enfance, a largement inspiré ensuite ses créations.

    03      04
03 -
Roses mousseuses, huile sur toile Auguste Renoir - © Circa 1890 Paris musée d'orsay

04 - Robe à danser Helvétie, en organdi blanc bordé de dentelles, 1956 © Laziz Hamani.

La « patte spécifique » de la Maison Dior, le « New Look » créé en 1947, représente dans ses dessins l’idéal de la "femme fleur" chère à son cœur. Elle concrétise une silhouette tout en courbes, aux jupes amples ou parfois très étroites s’inspirant de la corolle ou de la tige d’une fleur.

    05     06 
Christian Dior avec Jane Russell
05 - Robe d’après-midi Rose de France, en taffetas imprimé de roses, 1956

06 - "Trois femmes aux ombrelles" de Marie Bracquemond (1841-1916) Huile sur toile © P. Schmidt/RMN-Grand Palais

Christian Dior et ses successeurs suivront cette logique, l’exploitant à travers une relecture personnelle de la mode à l’époque des impressionnistes. On peut voir par exemple des robes à crinolines dans Le déjeuner sur l’herbe de Claude Monet ou les robes à tournures des promeneuses d’Un dimanche après-midi à l’Ile de la Grande Jatte de Georges Seurat

  07       08               
La silhouette en forme de sablier du tailleur "Bar"
07 - Modèles inspirés par Renoir, Seurat et Manet, 2007, Galliano pour Dior © Laziz Hamani

08 - Robe du soir en organza blanc brodé de mousseline dégradées rose, 2012

Les différents directeurs artistiques de la maison Dior ont célébré les maîtres impressionnistes dans les créations les plus représentatives du "style Dior". 
Par ailleurs, lors de l’exposition, un parcours olfactif "Impressions de parfumeur" avait été créé spécialement pour le jardin de la villa.

     09      10        
Dior "Sous toutes les couleurs"
09 -
Tulipes, aquarelle, Berthe Morisot, 1890. © Musée Marmottan Monet, Paris.

10 - Christian Dior dans le jardin de sa maison de Montauroux

Notes et références
[1]
Voir le livre "Impressions Dior" aux éditions Rizzoli, sous la direction de Florence Müller, historienne de la mode et commissaire de l’exposition.

Voir aussi
* Renoir à Essoyes -- Le musée d'Orsay -- Camille Pissarro, expo 2017 --

<< Christian Broussas – Dior/Granville - 04/04/2018 - © • cjb • © >>