« L’art d’Hélène Grimaud est toujours plus proche de la poésie que de la prose. »

Elle nous surprendra toujours… Après ses concerts Water conjuguant musique et jeux d’eau, Hélène Grimaud propose maintenant une expérience unique avec un récital d’œuvres classiques variées qui conversent avec des images de la nature. La pianiste mêle sa musique avec les images de son photographe de mari Mat Hennek.

      

Pour cette nouvelle expérience de musique scénique, elle a choisi la Philarmonique de Paris. Avec Woodlands and Beyond, ils ont conçu un spectacle différent, un « concert à entendre… et à voir ». Une belle réalisation qui parvient à conjuguer un récital fait d’œuvres signées Luciano Berio, Maurice Ravel, Toru Takemitsu, Alban Berg ou encore Claude Debussy, et des images extraites de la série Woodlands and Beyond de Mat Hennek. Une expérience aussi pour trouver un équilibre, une espèce d’osmose entre leurs deux sensibilités, pour que chacun arrive à mettre en valeur le rendu artistique de l’autre dans une altérité totale.

Sol Gabetta et Hélène Grimaud

Si vous voulez en savoir plus sur l’actualité d’Hélène Grimaud (ce dont je ne doute nullement), sachez qu’elle se produit actuellement dans un récital avec la violoncelliste Sol Gabetta. « Quand deux artistes aussi libres se rencontrent, l’équation musicale est parfaite  », commente un journaliste qui parle aussi de « rencontre au sommet ». Cette équation, c’est la conjugaison entre la délicatesse d’Hélène Grimaud et l’énergie de Sol Gabetta.
Toujours ce désir chez elle d’aspirer à un équilibre supérieur…

Comme je vous sens impatients de connaître le programme, je cède sans ambages à votre pressente demande :
- Arvo Pärt, Spiegel im Spiegel pour violon et piano
- Robert Schumann, Cinq pièces dans le style populaire op.102
- Claude Debussy, Sonate pour violoncelle en ré mineur
- Johannes Brahms, Sonate pour violoncelle en ré majeur op. 78

Voilà, j’ai satisfait votre naturelle curiosité mais je peux ajouter qu’elle a prévu pour 2018 une série de concerts centrés sur les concertos pour piano : en particulier, celui de Beethoven, le n°4 en si majeur, celui de Maurice Ravel et le n°1 de Johannes Brahms.

Si vous avez encore un peu de temps, voilà quelques références de vidéos pour admirer tout son talent :   
- Hélène Grimaud et Sol Gabetta – Hélène Grimaud, Perspectives --

Installez-vous peinard dans un fauteuil, les jambes bien allongées, le dos bien calé, vous verrez, c'est ainsi qu'on atteint... la "schmollitude" !

       

Voir aussi mes fiches :
* Hélène Grimaud, De Chopin à Water --
* Hélène Grimaud, Perspectives -- Musique en photos --

<<< • Christian Broussas – H. Grimaud - 10/01/2018 -© • cjb • © >>>