Katia (à droite) et marielle (à gauche)

« On aurait pu se contenter de jouer toute notre vie Mozart et Schubert qui nous enchantent, ou Bach, mais on veut continuer à avoir une part de créativité. » Katia Labèque

Une première pour les sœurs Labèque au moment où tournées et albums alternent, où elles préparent un grand spectacle intitulé "Love Stories" : la sortie d'une biographie sous la plume du journaliste et essayiste Renaud Machart. [1]
Cela valait bien un article pour faire le point sur une carrière aussi extraordinaire qu'atypique.  

Les deux font la paire : Marielle et Katia Labèque, deux sœurs pianistes qui jouent le plus souvent en duo. Et en plus, elles sont nées à Bayonne dans une famille de musiciens : le père membre du chœur de l’opéra de Bordeaux, la mère Ada Cecchi pianiste, la concertiste préférée de Ravel. Elles entrent bien entendu sans problème au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec en prime pour chacune un premier prix.

Elles aiment jouer de leur complicité : Katia l'extravertie, l'explosive et Marielle la discrète, dit-on souvent. Le feu et la glace, contradiction qui se résout dans une superbe harmonie et leur permet de jouer dans les plus grands festivals, avec des formations prestigieuses.

Résultat de recherche d'images pour     A leurs débuts, avec Olivier Messiaen

* Vidéo : Petite présentation des sœurs Labèque

Elles se font connaître en 1980 avec la Rhapsody in Blue de Gershwin et cette notoriété leur permet ensuite de se produire avec la plupart des grands orchestres symphoniques et philarmoniques. Leur penchant va vers la musique contemporaine, leur premier disque est une œuvre d’Olivier Messiaen Les Visions de l’amen qu’il dirige lui-même et elles travaillent ensuite avec nombre de compositeurs contemporains comme Luciano Berio, Pierre Boulez, Philippe Boesmans ou Györgi Ligeti. Plusieurs compositeurs ont écrit des œuvres pour elles dont Water Dances de Michael Nyman et Battlefieldde Richard Dubugnon.

                
Albums des sœurs Labèque qui jouent Johannès Brahms, Bela Bartok et George Gershwin

Cette tendance ne les empêche pas de jouer par exemple avec des ensembles de musique baroque comme Musica Antica, the Orchestra of the Age of Enlightenment.Depuis 2007, elles ont créé leur propre label pour évoluer également vers d’’autres domaines musicaux, comme le rock alternatif et la musique expérimentale. Leur répertoire s’étend de plus en plus à d’autres genres comme le ragtime, le flamenco, la pop musique ou la musique baroque.

Et justement, la découverte de la musique baroque les amène à faire fabriquer deux pianos-forte de type Silberman (Johann Gottfried Silbermann (1683-1753) est un fameux facteur d'instruments de musique allemand de l’époque baroque) qu’elles utilisent lors de nombreuses tournées comme la commémoration de l’année Bach en 2000, avec Il Giardino Armonico ou l’Orchestre baroque de Venise.

* Vidéo : Le boléro de Ravel avec le trio Kalakan aux percussions

Depuis qu’elles se sont installées en Italie, à Florence puis à Rome, elles développent leur « part de créativité » avec, récemment, l’enregistrement des "Quatre mouvements pour deux piano" de Philip Glass, Brian Eno, Aphex Twin, Radiohead et Suicide. Un curieux mélange qui peut surprendre. « C'est une partie que j'ai développée avec mes musiciens, une partie plus rock, où Marielle ne va pas », ironise Katia. « Katia, elle fonce ! Elle prend des risques tout le temps, moi je suis », rétorque Marielle tout sourire.

Résultat de recherche d'images pour      Résultat de recherche d'images pour       
Vingt ans de carrière       Une vie à 4 mains      Affiche festival de Montpellier [2]

Katia et Marielle Labèque ont une véritable boulimie d’activités, ayant prévu pas moins de 42 concerts dans toute l’Europe sur l’année 2016. Elles ont très tôt été attirées par des expériences électro et leur répertoire actuel en porte la marque comme leur spectacle "Love stories", avec une version pour deux pianos et percussions de "West Side Story" de Bernstein, un ballet chorégraphié " Star-Cross’d Lovers" par Yaman Okur, danseur hip hop et Madonna, sur le "Roméo et Juliette" de Shakespeare.
La musique est signée David Chalmin, [3] guitariste rock à l’origine. « La clef du mélange entre classique et électro est l’élégance » commente Katia.

Les sœurs Labèque et la musique contemporaine :
*
Vidéos : Philippe Glass, 4 mouvements --Philippe Boesmans, Capriccio pour 2 pianos --

 Résultat de recherche d'images pour "les soeurs labèque satie photo"       Album sur Éric Satie  

Critiques et commentaires
« On croirait presqu'une illusion d'optique. Sur la scène, ces deux femmes toutes deux vêtues de noir jouent face à face, l'une étant le miroir de l'autre. Depuis plus de 50 ans, Katia et Marielle Labèque jouent sur leur ressemblance, sur leurs différences aussi. »
Culture box juillet 2014

Notes et références
[1] Renaut Machart, "Katia et Marielle Labèque : Une vie à 4 mains" , éditions Buchet-Chastel, 160 pages, 2016
[2] Concert au Corum de Montpellier 2015 : transcription de West side story pour 2 pianos et percussions et version électro jazz de David Chalmin sur le thème de Roméo et Juliette
[3] David Chalmin, compositeur, chanteur et guitariste du groupe Red Velvet et producteur, est le compagnon de Katia Labèque qui a aussi vécu avec le guitariste de jazz John Mc Laughlin. Quant à Marielle Labèque, elle est mariée au chef d'orchestre russe (naturalisé américain) Semyon Bychkov.

Mes fiches "Musique"
* Le pianiste François-Frédéric Guy --  Les sœurs Labèque --
* La pianiste Hélène Grimaud -- La pianiste Khatia Buniatishvili --
* Obispo chante Desborde-Valmore -- Eddy Mitchell 2015 --
* Pierre Boulez/Paul Klee/René Char --


« < •• Christian Broussas – Sœurs Labèque - 01 juin 2016 -© • cjb •• © >