La Maison de Colette dans l’Yonne

Le renouveau de sa maison natale

tumb Colette et sa maison natale

La maison natale de l’écrivain Sidonie-Gabrielle Colette est située dans un petit village du département de l’Yonne, Saint Sauveur en Puisaye, une maison de village indissociable de son œuvre. Cette maison, aujourd’hui fermée et délaissée. Elle a évoqué son village qu’elle appelle Montigny-en-Fresnois dans son roman Claudine à l'école.

     

Pour elle, la maison est importante ; ainsi écrit-elle dans Prisons et paradis en 1932 : « La maison, c’est l’affaire d’un laps indéfini […]. Si elle finit par me ressembler, ce sera peu à peu, et j’y ferai ma place comme un chien dans la paille, à force de tourner en rond. »

 
Colette 1932.jpg

Les choses évoluent peu à peu depuis qu’on écrivait dans la fiche « Sur le pas de Colette » en 2003, que sa maison natale située dans l'Yonne n’était pas ouverte au public. Le ministre de la culture a annoncé en septembre 2011 que « la maison natale de Colette est "rachetée et sauvée". », acquise par la Société des amis de Colette avec l’aide de l’état et des collectivités territoriales. [1] Dans cette logique, la maison et ses jardins ont également été inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Elle va ainsi rejoindre les « Maisons des illustres ». [2]

« Cette maison, où Colette est née et a grandi, a joué un rôle essentiel dans l'œuvre de l'écrivain qui en a fait un véritable personnage littéraire dans "Claudine à l'école", "La Maison de Claudine" ou "Sido" » (le nom de sa mère), précise la Société des amis de Colette. Les conditions sont ainsi réunies pour qu’à court terme, les travaux soient menés à bien et le site enfin ouvert au public. [3]

Références

  1. Voir les articles de L’Express et Info de la région Bourgogne du 13 septembre 2011
  2. Voir la présentation de La Maison des illustres
  3. Voir l’article du Nouvel Observateur du 14 septembre 2011